L’homéopathie médecine naturelle

Histoire et principes de l’homéopathie

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’homéopathie

L’homéopathie est attribuée à Samuel Hanemann (1755-1843), il a été inspiré par Hippocrate né en 460 AV J.-C qui avait proclamé: « l’application des semblables fait passer de la maladie à la santé »

Quel est l’origine et le fondement de l’homéopathie ?

Hippocrate né en 460 avant J.C. proclamait que: « l’application des semblables fait passer de la maladie à la santé ». Samuel Hahnemann, médecin fondateur de l’homéopathie remarqua en 1754 que, la quinine administrée à très faibles doses déclenchait sur lui des symptômes identiques aux symptômes que déclenchait la maladie, d’où la naissance de la loi de la similitude. Ceci est la 1ère loi de l’homéopathie. La 2ème loi est l’infinitésimalité; c’est-à-dire la dilution et la transformation de la matière.

Avez-vous entendu parler de la loi de similitude ?

Les principes de l’homéopathie sont fondés sur cette loi. Pour guérir certaines affections on doit chercher des remèdes qui à l’état normal vont provoquer chez l’individu sain des symptômes qu’ils sont sensés guérir sous forme diluée. Exemple apis mellifica préparé à partir de l’abeille traite les oedèmes rosés,chauds qui sont soulagés par les applications froides.

Comment sont fabriqués les médicaments homéopathiques ?

A partir d’une teinture mère d’une plante, on prélève une mesure que l’on dilue dans 99 mesures d’eau, cette étape s’appelle dilution de la matière. Ensuite, on exerce 100 succussions, c’est-à-dire une violente agitation, c’est l’étape d’une augmentation énergétique. Ces 2 étapes appelées dilutions et succussions, constituant la dynamisation dont on obtient à la fin de ce processus la 1CH ou la centième hahnemannienne. En prélevent de nouveau 1 mesure de cette 1CH on répète le processus ci-dessus pour obtenir la 2CH et ainsi de suite jusqu’à la 30CH. Quant au mode de fabrication de Korsakov, on vide le flacon après chaque succussion puis on le remplit à nouveau d’eau, on garde le même flacon tout au long du processus de fabrication. Cette opération peut être faite de 200, 1000, 10’000 ou 1’000 000 de fois ce qui nous donnera les dilutions 200K, MK, XMK ou MMK.

Comment choisir un médicament homéopathique ?

Le remède homéopathique doit être choisi en tenant compte des symptômes suivants :

  • physiques, psychiques (émotionnels, mentaux)
  • objectifs (mesurables et observables)
  • subjectifs (ressentis par le patient)
  • actuels et anciens
  • personnels et familiaux

Le médicament homéopathique s’adresse à un malade manifestant les symptômes ci-dessus, et non pas à une maladie diagnostiquée.

Qu’est-ce qu’une haute dilution homéopathique ?

Il s’agit du mode de préparation des médicaments homéopathiques, qui consiste à diluer la substance souche dans un volume de liquide, et ce, plusieurs fois en fonction de la dilution souhaitée. Entre chaque dilution, le mélange obtenu doit être agité une centaine de fois; c’est la dynamisation.

Comment prendre les médicaments homéopathiques ?

Les médicaments peuvent se présenter sous plusieurs formes galéniques différentes mais les plus courantes sont les granules et gouttes buvables. Les granules doivent fondre sous la langue dans une bouche propre et les gouttes se diluent dans l’eau. On peut soigner avec la même quantité de granules un cheval et un chat, un nourrisson et un vieillard car il n’y a pas de relation entre le volume de médicament ingéré et son efficacité. Le médicament homéopathique peut être comparé à une clé qui doit ouvrir une porte; c’est la loi de similitude.

L’homéopathie agit-elle vite ?

Elle agit extrêmement rapidement si le médicament est bien choisi, dès que les granules ont fondu on a un résultat. Si vous n’avez pas d’amélioration après deux ou trois prises il faut arrêter le traitement car le remède est mal choisi. On ne répète le médicament que si les symptômes reviennent. On arrête les prises lorsque les symptômes ont disparu. Un traitement homéopathique est personnel et doit vous rééquilibrer et vous guérir. Pour pratiquer l’automédication il est important de bien se connaître et de connaître un minimum de matière médicale,l’aide du médecin reste indispensable si il n’y a pas de résultat.

Quels médicaments homéopathiques avoir à la maison ?

Il s’agit du mode de préparation des médicaments homéopathiques, qui consiste à diluer la substance souche dans un volume de liquide, et ce, plusieurs fois en fonction de la dilution souhaitée. Entre chaque dilution, le mélange obtenu doit être agité une centaine de fois; c’est la dynamisation.

Qu’est-ce qu’une haute dilution homéopathique ?

On utilise fréquemment 30 à 40 médicaments. Ces médicaments sont disponibles en pharmacie. On trouve en pharmacie des trousses homéopathiques toutes prêtes avec un descriptif de chaque unitaire.

Il est aussi indispensable d’avoir des livres d’homéopathie qui sont faciles à consulter.